Le phénomène Minecraft

Imaginez que vous vous réveillez, sur une plage, sans aucun autre repère que le soleil qui bouge lentement d’Est en Ouest.

Quelle est la première chose que vous tentez de faire (une fois l’étape panique traversée) ? Voir ce qui est passe tout autour, et de quelle façon il est possible de survivre en prévision de la nuit. Le monde tout autour ressemble à un immense jeu de Q-Bert mélangé à des blocs Lego et peu importe la distance parcourue, il semble qu’il y ait toujours plus à explorer, à découvrir.

Vous vous rendez compte qu’en frappant un arbre, vous obtenez du bois, que ce bois peut être transformé en planches, ces planches en banc de travail, puis ce banc sert à créer des bâtons, qui deviendront une pioche.  Armé de cet outil, le jeu prend tout son sens, –Minecraft–, et ce n’est que le début de l’aventure.

Il ne reste qu’à creuser, et vite, car la nuit approche.

Un petit peu d’histoire

J’ai entendu parler de Minecraft pour la première fois l’automne dernier, alors que je survolais un forum de jeux vidéos. Les impressions des internautes étaient unanimes : Vous deviendrez accro, aucune exception. Coïncidence, deux semaines plus tard, à cause de problèmes de serveur, il était possible de jouer à Minecraft gratuitement pour une fin de semaine entière. C’était tout ce qu’il fallait pour m’accrocher. Le lundi suivant, plus de 25 000 personnes ont fait comme moi et donné 10€ au créateur de Minecraft afin de faire partie de la version alpha de ce phénomène. L’avantage était tel que si vous achetiez le jeu maintenant, toutes les versions subséquentes (incluant la version en magasin) ainsi que les mises à jour, seraient gratuites. 10€, pour avoir accès à un jeu à perpétuité ? J’achète.

«Minecraft est un quasi conte de fée pour les jeux indépendants (indie)»

Charles-Érick Matton

En plus d’être un jeu sandbox, où la seule limite est la créativité du joueur, Minecraft est un quasi conte de fée pour les jeux indépendants (indie). Les jeux indie ont rarement des histoires à succès aussi retentissante que Minecraft. Créé par un seul homme, Markus “Notch” Persson, en 2009, le jeu a déjà été téléchargé plus de deux millions de fois. Ce succès n’est pas accidentel, Minecraft est un jeu de qualité, multidimensionnel, mis à jour fréquemment, soutenu par une riche communauté, modifiable et même éducatif.

Mais à quoi ça sert ?

Mais qu’est-ce qu’on peut faire, concrètement avec Minecraft ? Certains se contentent de creuser des mines, et c’est déjà beaucoup. Lors d’explorations minières, il n’est pas rare de tomber sur des cavernes remplies de minerai nécessaire pour la création d’armes et d’armures. D’autres créent des maisons ou des châteaux.

Châtelet avec des cochons vs Minas Tirith, choisissez

Qu’ils soient petits ou grands, cela ne dépend que du dévouement du joueur. Plus les constructions sont gigantesques, plus cela demande du temps. L’exemple le plus impressionnant est sans doute la reproduction à l’échelle du USS Enterprise

Avec l’aide de plusieurs personnes, cette mégastructure a demandé des mois de travail, afin que tout son conforme à ce qu’on retrouve dans la série TV et dans les films.

«Certains, comme, Joel Levin, utilise Minecraft afin de développer des projets éducatif.»

Charles-Érick Matton

Certains, comme Joel Levin, utilise Minecraft afin de développer des projets éducatifs dans sa classe (spoiler : Succès total). Dans une entrevue donnée à Arstechnica Joel Levin explique tous les éléments positifs qui ont émergé de sa classe. Même les conflits portant sur le territoire ou la destruction de propriété ont servi à éduquer les enfants sur les comportements à adopter dans un environnement en-ligne.

C’est tout ?

“Hélas”, non.

Plusieurs autres options sont offertes aux joueurs, comme la possibilité de créer de la musique. Si si. En janvier, Notch a introduit une Music Box à l’univers de Minecraft. Il s’agit un bloc, créé avec de planches de bois et du redstone, qui, lorsqu’activé, génère un son. Cela semble un peu simpliste a priori, jusqu’à temps qu’on remarque que deux octaves entiers sont disponibles, ainsi que 5 instruments !

Pour les motivés, ça peut donner des créations comme celle-ci:

Finalement

Avec les jeux d’aujourd’hui, tout semble fait avec un but précis, une ligne directrice, un objectif à atteindre pour le joueur. Minecraft permet, tout simplement, d’être libre, d’aller là où notre créativité nous amène. Et vous ne risquez pas de manquer de place, car Minecraft est à peu de chose près, infini. Le monde est généré de façon procédurale au fur et à mesure que le joueur découvre de nouvelles localisations, et la dimension supportée par le logiciel équivaut environ à 8 fois la superficie de la Terre. En d’autres mots, il faudrait des années (sans s’arrêter) pour explorer la surface théorique du jeu.

Enfin, si vous vous intéressez à Minecraft, il est possible de suivre Notch sur Twitter et sur son blog

Charles-Érick Matton

Minecraft, les vidéos et toutes les prises d’écrans sont la propriété de Mojang.