Les jeux grandeur nature

L’espace public fait rêver. Par sa grandeur inexploitée, par son accessibilité et par sa vibrance urbaine, nous y retrouvons un potentiel d’appropriation hors du commun qui peut se transformer en formidable terrain de jeux. C’est ce désir et cette possibilité de s’approprier l’espace public qui fournit une grande partie de sa vitalité. Et plus particulièrement, c’est souvent par des procédés de gamification que l’espace public devient ludique, vivant et rassembleur.

Découvrons le futur

Un exemple des plus puissants de la gamification de l’espace public est le jeu « Find the Future » qu’organisera la maintenant plus que célèbre Jane McGonical (aussi, je commence à lui vouer un culte) à la New York Public Library. Jane McGonical, c’est celle qui croit que le jeu sauvera l’humanité et qui essaie de donner un sens à ces heures passées à jouer… mais, c’est aussi une grande fan des bibliothèques publiques!

« Find the Future », c’est un jeu d’écriture collaboratif qui réunit 500 personnes à la bibliothèque durant une nuit. À partir de 100 artefacts choisis par les maîtres du jeu, des équipes de huit joueurs devront réussir une centaine de quêtes disponibles via des codes QR. Les quêtes demanderont aux joueurs de soumettre du contenu sous forme de textes et d’images qui permettront de créer une publication collaborative à la fin de la nuit de jeu. Les mécaniques du jeu forcent la collaboration entre les joueurs et les invitent à utiliser leur créativité pour réussir les quêtes.

«Those libraries literally changed my life! They helped me get into graduate school…»

- Jane McGonical

Un exemple? Après avoir découvert la déclaration d’indépendance de Thomas Jefferson, les équipes seront appelées à proposer leur propre modification à la déclaration.

Selon Jane McGonical, ce jeu a véritablement un seul objectif: “De changer les joueurs en être superpuissant et optimiste avec de vraies habiletés et de vraies idées qui les aideront à changer le monde”.

Quelle idée magistrale! En plus, c’est une fan des bibliothèques…

En plus, après cette nuit de jeu qui se déroulera le 20 mai, une application gratuite intitulée “Biblion: The Boundless Library” sera disponible gratuitement sur les téléphones intelligents.

S’approprier l’espace public

En plus d’avoir des volontés éducatives, la gamification de l’espace public permet de donner vie à un quartier, à rapprocher les résidents dans un ordre social moins hiérarchisé et structuré. Tout comme peut l’être la bibliothèque, les rues, les immeubles et les parcs, lorsqu’ils sont ludiques, tendent à devenir un milieu de vie sain et formateur.

Quelques exemples que je prends à gauche et à droite:

Ce ne sont que quelques exemples de la centaine de projets qui tentent de rendre la vie plus plaisante par des procédés de gamification. Si quelqu’un connaît un jeu ou un projet similaire qui a eu lieu, ce serait sympathique de le faire savoir.

L’interprétation scénique dans l’espace public, une autre forme de jeu

La gamification de l’espace ludique, c’est aussi des flash mob qui sont des prestations scéniques dans les espaces publics.  Comme celui à la bibliothèque publique de Seattle qui a fait son apparition sur le web cette semaine:

Et l’appropriation artistique par le jeu?

De plus en plus d’art scénique ou d’art numérique s’intègre dans l’espace public. De l’art interactif où les participants créent l’expérience.

À ce propos, j’adore les créations artistiques qui mettent en valeur la gamification de la réalité. Un artiste québécois a créé ce chef-d’oeuvre d’attaque 8-bit sur la ville de New York que je vous propose en conclusion:

Merci de votre lecture,

Thierry

P.S.: Avez-vous vu comment tous mes vidéos sont reliées?