Un hommage musical aux jeux vidéo

Vous êtes-vous déjà attardés à la qualité de la musique dans les jeux vidéo, notamment celle des premières consoles? Les producteurs lui ont toujours accordé une place de choix, tellement qu’ils en ont littéralement créé des hymnes qui contribuent encore aujourd’hui au succès d’un jeu ou de sa franchise. Il existe énormément de reprises (communément appelées « covers ») de musique de jeux vidéo, notamment celles en version rock ou orchestrée. Mon objectif aujourd’hui? Vous faire découvrir quelques-unes des plus belles interprétations du « retro gaming » ainsi que leurs instigateurs!

Les reprises orchestrées

«Il existe énormément de reprises (communément appelées “covers”) de musique de jeux vidéo. Mon objectif est de vous faire découvrir les plus belles interprétations du “retro gaming” »

Il existe énormément de reprises orchestrées des classiques de Nintendo, jouées autant par des amateurs que des professionnels. Il faut mentionner que le compositeur officiel de Nintendo, Koji Kondo, est un musicien de carrière, ce qui « facilite » l’adaptation de ses pièces. Parmi les plus beaux arrangements, on retrouve la performance de la Northern Sinfonia Orchestra and Chorus lors de son passage au Video Game Live 2009 à Gateshead. L’orchestre a effectué un pot-pourri des classiques de Nintendo et de Sega, appuyé d’un montage visuel complétant la musique. Leur reprise d’une chanson de Sonic the Hedgehog est sublime. Je vous conseille d’écouter tous les morceaux qu’ils ont joués, courtoisie YouTube. Malheureusement, la qualité du son est pauvre, étant donné que ce n’est pas un enregistrement officiel.

Je tiens aussi à vous partager un hommage à Nobuo Uematsu, compositeur japonais essentiellement reconnu pour son travail effectué pour la franchise Final Fantasy. Le concert « Symphonic Fantasies » s’est déroulé en 2009 en Allemagne et était organisé et joué par l’Orchestre symphonique de Cologne. C’est probablement le travail le plus complet et complexe effectué sur des pièces tirés de jeux vidéo que j’ai trouvé. Des prix leur ont d’ailleurs été décernés pour leur interprétation, notamment par le RPGFan Awards et les Annual Music Game Awards. Ci-contre, un medley en deux parties de la musique puisée des différents épisodes de Final Fantasy. Le même orchestre a produit un autre événement, « Symphonic Legends », dans lequel il joue des morceaux de classiques de jeux vidéo.

Les reprises jazzées

Il n’y a pas que des versions orchestrales qui valent la peine d’être citées. Koji Kondo a notamment participé à un événement digne de mention qui s’est déroulé à Tokyo en 2003. Il s’agit d’un groupe qui s’est formé le temps d’un concert pour interpréter les grands succès de Nintendo à la manière d’un Big Band de Jazz. On y retrouve l’esprit orchestral et une partie des instruments, mais avec un souffle festif. Le résultat est tout simplement époustouflant. Encore une fois, je vous suggère d’écouter tous les morceaux, mais la pièce de Dragon Roost Island, tirée de l’excellent The Wind Waker, est ma favorite. Et puis tant qu’à faire, écoutez les originales aussi pour comparer, peut-être cela vous donnera-t-il le goût d’y rejouer?

Les reprises d’admirateurs

De nombreux groupes de musique se sont aussi consacrés à rendre hommage aux classiques de jeux vidéo. Malheureusement, beaucoup de ceux-ci ne sont pas des initiatives sérieuses, nous donnant ainsi une piètre qualité musicale et des pièces jouées de manière fautive. Néanmoins, il existe certains groupes, notamment Metroid Metal, qui méritent d’être mentionnés. Il s’agit d’un quintuplet de musiciens qui sont entrés en studio pour enregistrer leurs reprises et qui visiblement maîtrisent leurs instruments. La qualité du son est présente et les reprises sont étonnamment justes. Leur musique est disponible sur leur site Web ou sur iTunes. Pour les plus fervents, sachez qu’il existe un festival dédié à la musique de jeux vidéo, le Nerdapalooza. (D’accord, je l’avoue, ça, c’est le comble de la « geekitude », déjà que mon billet l’est pas mal, mais il fallait bien montrer combien la musique occupe une place importance de dehors du jeu, non?)

J’ai très peu abordé la pléthore d’initiatives d’admirateurs que l’on retrouve sur le web, car vous devinerez qu’il y en a énormément. Parmi celles-ci se cachent souvent de véritables bijoux. Je vous en énumère quelques-unes rapidement, afin de finaliser le tour d’horizon. Il y a entre autres cette adaptation d’un artiste japonais du thème de Super Mario Bros au Beatbox qui a beaucoup circulé sur Internet récemment. Il y a des gens qui reprennent toutes sortes de chanson à l’aide du Mario Paint Composer, que l’on retrouvait sur le jeu Mario Paint au Super Nintendo. Et il y a aussi ce groupe d’amis qui a relevé le défi de jouer le thème de Super Mario Bros avec des bouteilles et une voiture téléguidée. Décidément, rien n’arrête l’imagination humaine!

Je terminerai ce billet avec un medley de 17 minutes interprété au piano par un artiste du nom de Torley qui s’intitule « The Game We Played ». Je vous mets d’ailleurs au défi d’identifier le plus de pièces possible!

C’est ce dernier qui m’a fait réaliser que les plus grands chefs-d’œuvre du jeu vidéo ont tous des bandes sonores dont la qualité musicale est présente, comme quoi la musique n’est certes pas obligatoire au succès d’un jeu, mais elle est certainement un indicateur significatif de réussite.

Jean-Philippe Pouliot

Autres articles sur Ludicité